Diablo Immortal: Massivement polémique

Bonjour à tous et bienvenue sur nos pages pour y découvrir sans plus attendre la présentation de l’actualité Android du jour: l’annonce d’un Diablo Immortal à la BlizzCon. Ce dernier était très attendu par les fans et il fait déjà polémique. Il sera massivement multijoueur (c’est une bonne nouvelle) et sera développé en partenariat avec NetEase (déjà c’est un peu moins cool).

Je m’explique: je n’ai rien contre les studios chinois. Ils font du très bon taf et proposent des adaptations réussies de grosses franchises sur mobile. Le problème c’est que parfois ce sont plus que des adaptations … En outre NetEase est devenu tellement gros aujourd’hui que c’est un acteur incontournable des jeux mobiles. Voir Blizzard s’associer à eux n’est pas un problème en soi. Par contre remarquer, comme l’ont fait de nombreux internautes, que le jeu ressemble à Endless of God, une production NetEase, est déjà plus problématique. Est-ce un simple reskin ? C’est compliqué de l’affirmer mais les deux titres se ressemblent, c’est sûr. Les joueurs ont été clairement déçus et cela s’est vu lors de l’annonce avec au mieux un silence de la salle ou des huées.

Diablo Immortal b

Regardez par vous même cette vidéo et les messages sur le chat lors de la présentation du jeu.

Dur pour le développeur hein ? On sent qu’il y a comme un malaise.

Il faut dire que Blizzard a refroidi sa communauté assez rapidement. Pourquoi ? En expliquant qu’il n’y aurait pas de portage sur PC. Euh … Sauf que les joueurs de Diablo sont des PCistes pour le moins convaincus. En plus Blizzard sort d’une communication assez calamiteuse cette année. On a eu des annonces concernant un possible Diablo 4 puis rien, puis peut-être …

Bref, Diablo Immortal n’a clairement pas eu l’accueil escompté et les studios vont devoir bosser d’arrache pied pour regagner l’estime des fans. 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.