Publicité
 

Android aussi pour les professionnels ?

Les terminaux informatiques mobiles destinés aux professionnels sont en train d’évoluer. Jusqu’alors, ceux-ci embarquait la plupart du temps une version mobile de Windows, et bien cela pourrait changer.

Publicité
 

La tablette tactile de Motorola ET1 que le constructeur américain vient de dévoiler en est un exemple significatif puisqu’elle fonctionnerait sous Android. Celle-ci devrait sortir avant la fin de l’année. Motorola Solutions, leader sur le marché de l’AIDC/POS (procédé d’identification automatique des objets et de collecte des données) notamment dans le domaine de la grande distribution, a donc un vrai coup d’avance. Mais apparemment, nombre de ses concurrents s’apprêtent eux aussi à adopter le système de Google, comme son principal opposant, bien moins populaire cependant, Honeywell. Celui-ci aurait déjà proposé aux ISV (Independant Software Vendor), ces sociétés spécialisées dans la fabrication ou la vente de logiciels, de créer des applications compatibles avec l’OS de Google.

Pourquoi Android ? Tout simplement parce que comme dans le domaine de la téléphonie mobile, ses parts de marché de l’AIDC/POS vont s’accroître considérablement pour passer à 25% d’ici 2014. La raison ? les fabricants de smartphones et de tablettes classiques pourraient se diriger vers ce marché mais surtout, il existe une grande communauté de développeurs sous Android, beaucoup plus que pour Windows.

Cependant tout n’est pas encore au point. De manière surprenante, Motorola Solutions n’a pas opté pour HoneyComb, la version d’Android pour les tablettes mais bien pour GingerBread 2.3.4 parce que celle-ci permettant de développer une surcouche administrative beaucoup pus facilement. Philippe Nault, directeur technique chez Motorola Solutions explique :”Nous avons développé une surcouche administrative qui permet, par exemple, de créer plusieurs comptes utilisateurs sur une même tablette et de restreindre l’accès à certaines applications métiers seulement. Nous avons également ajoutée des fonctions de cryptage de données“. Il existe également d’autres avantages à fonctionner sous Android: le coût de la licence, gratuite, permettant un coût moins élevé pour la ditribution des produits, mais aussi des contraintes matérielles moins importantes que sous Windows.

Android semble dcon bien parti une nouvelle fois pour s’imposer dans un autre marché, qui arrêtera sa marche en avant ?

Publicité
 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.