Publicité
 

Le FBI sèche pour déverrouiller un Android!

C’est une information relayée par le site Cult of Android que nous vous proposons aujourd’hui. Selon lui, le FBI serait tombé sur un os lorqu’il aurait tenté de déverrouiller le smartphone d’une personne suspecté de proxénétisme.

Publicité
 

En voulant déverrouiller le téléphone de Dears Dante, une personne soupçonné de proxénétisme dans la région de San Diego, le FBI aurait séché sur le fameux système de verrouillage proposé par le système de Google, le fameux “pattern-screen lock”, qui permet à l’utilisateur de définir un schéma pour verrouiller son téléphone. Après plusieurs essais infructueux, celui-ci se serait bloqué demandant à ce qu’on renseigne l’adresse mail Google et le mot de passe du propriétaire.

Le FBI aurait ainsi du demander un mandat auprès d’un juge afin d’obtenir ces informations confidentielles, retardant d’autant la suite de l’enquête.

Il semblerait donc bel et bien que ce système de verrouillage soit véritablement fiable puisque même le FBI peut avoir des difficultés à le cracker.

Publicité
 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.