Publicité
 

+ 427% de malwares découverts depuis juillet dernier sur Android !

Ces chiffres qui donnent le vertige ont été publiés par le site Juniper Networks, et confirme en l’aggravant la hausse d’attaques dont est victime le système d’exploitation de Google cette année.

Publicité
 

On pourrait appeler ça le revers de la médaille … Andrid devient certes de plus en plus populaire à travers le monde, mais cela apporte son lot quotidien de tracas. Il y a eu cette guerre des brevets, détaillée sur Android-Zone, il y aura dorénavant les problèmes de sécurité liés à la popularité croissante d’un système qui devient intéressant pour les pirates.

On pourrait en effet comparer la situation d’Android à celle de Windows sur le marché des ordinateurs. Être leader confère des avantages lucratifs mais également de nombreux problèmes: parmi eux, celui d’être toujours en première ligne sur le plan des attaques virales notamment.

Ainsi, après un bond de plus de 400% entre 2009 et 2010, c’est un autre chiffre terrible, s’il est confirmé, qui vient de tomber. Depuis le mois de juillet, il y a eu 427% de malwares en plus qui ont été découverts sur le système de Google. 55% d’entre-eux sont des spywares et 44% des chevaux de Trois cachés dans les SMS, ce sont là les deux types d’infections les plus courantes.

Le plus souvent, ils se nichent dans des applications disponibles sur le Market, et qui n’ont pour but que d’infecter un maximum de téléphones avant d’être repérées. Car c’est là, une faiblesse de Google, il est très facile de créer un compte de développeur anonyme et de poster son application sur l’Android Market, le contrôle de Google étant défaillant à ce niveau là.

Cela va-t-il changer avec l’arrivée d’Android 4.0 ? Il est en tous cas plus que nécessaire aujourd’hui de posséder un antivirus, Android-Zone vous recommande donc de lire les tests de Dr Web et de NetQin Security & Antivirus.

Publicité
 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.