Publicité
 

Android et les malwares, une histoire qui monte …

Selon une étude réalisée par la société spécialisée dans l’analyse des virus et autres malwares, Kaspersky Lab, Android serait devenue la plateforme la plus visée par les programmes malveillants.

Publicité
 

Le mois de septembre 2011 est un bon cru pour les pirates. Le nombre de malwares découverts sur les appareils Android a bondu de plus de 30% sur cette période, avec une activité qui semble se concentrer sur le vol de données personnelles. Inquiétant ? Oui, d’autant plus que certains de ces programmes sont distribués “officiellement” via la plateforme de téléchargements de Google, l’Android Market.

Ainsi Kapersky Lab met en avant le cheval de Troie Trojan-Spy.AndroidOS.Antammi.b, distribué via une application de sonneries et récupère tout ce qu’elle peut dans votre appareil: contacts, messages, coordonnées GPS etc. Tout cela est ensuite transmis à serveur. Le but ? Vous faire passer des appels vers des numéros surtaxés par exemple, ou récupérer des données bancaires.

Pour être tout à fait complet, sachez qu’une analyse complémentaire a été réalisée par Securelist, un site relayant les informations sur la sécurité des smartphones notamment, sur un programme malveillant lui aussi très connu: Zeus-in-the-Mobile.

Android est donc une cible privilégiée, puisque 46% des malwares ciblent le système d’exploitation de Google. Prudence donc, un Antivirus comme Dr Web testé sur Android-Zone peut être rassurant, mais il ne remplacera jamais le bon sens: si vous recevez un mail douteux, ou si application vous demande bizarrement d’accéder à certains de vos services, vous savez ce qu’il vous reste à faire, supprimez moi tout ça.

Publicité
 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.