Publicité
 

Nouveau Malware repéré sur Android

Bonjour à tous et bienvenue à tous sur nos pages pour suivre des recommandations: un nouveau malware vient d’apparaître sur Android et il est très très malin. Il se cache dans d’autres applications ou bien alors vous demande de mettre à jour certains programme que vous avez sur votre Android et zou, c’est parti pour le piratage de données etc. Il semblerait qu’il cible en particulier les utilisateurs de l’application de messagerie WhatsApp et pour l’instant seule la région de Singapour aurait été touchée. Le problème c’est que le mal est déjà fait avec le vol de plusieurs millions de numéros de carte de crédit, rien que ça.

Publicité
 

Baptisé Andr/InfoStl-AZ (ou Andr/InfoStl-BM pour une variante) par les experts de Sophos, le malware en question est capable d’intercepter les SMS, et donc les codes temporaires envoyés par les banques à la connexion au site ou lors des transactions sur Internet. Il se présente de plusieurs façons. Parfois il se fait passer pour une mise à jour directement proposée par Samsung, parfois il prend l’apparence du lecteur Flash Player demandant des droits d’administrateurs. Mais selon Sophos, les hackeurs misent surtout sur la popularité de certaines applications et déployer une fausse mise à jour de WhatsApp. Pour mémoire, le service regroupe quelque 900 millions d’utilisateurs actifs et est utilisé par 72% des mobinautes à Singapour. Ici l’attaque consiste à demander ses informations bancaires pour étendre la souscription au service.

Mais ce n’est pas tout, on trouve aussi les applications officielles Google Play et Play Music qui ont été hackées: elles affichent également un faux écran demandant une mise à jour des informations de paiement. Soyez donc très très prudent si jamais vous voyez ce genre de chose sur votre smartphone.

Publicité
 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.