Publicité
 

Rachat de Motorola : Google en mode défense !

Le rachat de Motorola Mobility par Google ressemble en effet de plus en plus à un moyen de se défendre contre les autres acteurs du marché des smartphones et autres tablettes.

C’est en tous cas ce que semble indiquer le webzine Gigaom ce lundi 15 aout en révélant que Microsoft était aussi intéressé par l’acquisition de la branche téléphonie de Motorola. Des discussions auraient même été entamées …

Ce serait donc bel et bien une action défensive réalisée par Google, Microsoft lorgnant sans aucun doute du côté des 25 000 brevets détenus par Motorola (à lire ici sur Android-Zone). Il est vrai que la firme américaine est de plus en plus marginale sur le marché des systèmes d’exploitation des smartphones (également à lire sur Android-Zone) et que l’obtention des téléphones Motorola, l’un des principaux partenaires d’Android aux Etats-Unis avec 29% de part de marché, juste derrière HTC (35%)et devant Samsung (25%) aurait pu lui permettre de redresser la barre. Détail important : Microsoft vient de signer un accord stratégique avec Nokia, plus gros vendeur de téléphones mobiles dans le monde autour du système Windows Phone.

Publicité
 

Ce rachat va donc donner plus de poids à Google fragilisé ces dernières semaines par des attaques de toutes parts. C’est en tous cas ce que pense Jonathan Goldberg, analyste pour la Deutshe Bank en précisant que « Motorola figure parmi les groupes ayant le plus d’ancienneté dans le sans fil. Son portefeuille de brevets est solide et crédible ». La surenchère dans la vente des 5000 brevets Nortel acquis par le consortium Rockstar (mené par Apple et Microsoft) avait clairement fait peser une certaine pression sur les épaules de Google. Dans le cas d’éventuels procès contre son système d’exploitation, Google pourraient dorénavant se servir de ses brevets comme d’une monnaie d’échange afin d’obtenir une licence pour son OS qui s’étendrait de facto à tous les fabricants utilisant Android.

Pourtant certains analystes comme Florian Mueller, (à lire en Anglais sur son blog ici) expliquent que tous ces brevets ne serviront pas de bouclier pour Android en rappelant qu’Apple a déjà attaqué Motorola pour violation de brevets et que tous ces brevets ne constitueraient pas une force de dissuasion suffisamment importante.
Par ailleurs tous ces brevets n’aideront pas Google dans son procès contre Oracle, celui-ci devant débuter dans quelques semaines, bien avant que le rachat de Motorola Mobility ne soit validé pat les autorités de contrôles.

 

Publicité
 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.